Le Ségur du Numérique en Santé pour la radiologie

Ségur du Numérique en Santé pour la radiologie

Cet article donne un aperçu du programme du Ségur du numérique en Santé pour la radiologie et les Systèmes d’Information Radiologique (SIR). Le planning, le scope, le budget et l’avancement.

Le planning

11/08/21 publication de l’arrêté Ségur

30/11/22 commande de solution éligible auprès de l’éditeur de e-santé

28/04/23 date limite de demandes du paiement du solde aux éditeurs de e-santé

Les exigences et critères de financement 

L’objectif est d’intégrer les 4 services socle dans les SIR :

  • INS (Identité Nationale de Santé) : l’INS permet d’associer le bon document au bon patient. La Fédération Nationale des Médecins Radiologues (FNMR) a créé une formation dédiée pour accompagner l’adaptation des procédures à l’accueil.
  • MSSanté ou MSS (Messagerie sécurisée de santé) : la MSS permet les échanges sécurisés entre professionnels de santé et à partir du 1er janvier 2022 avec le patient à travers Mon espace santé
  • E-CPS (Pro Santé Connect) : l’e-CPS permet l’identification du professionnel de santé dans le SIR sans avoir à déplacer sa CPS.
  • Le connecteur DMP : Il est configuré pour envoyer les documents sans nécessiter d’action supplémentaire.

Le budget du Ségur du Numérique en Santé pour la radiologie

Pour la partie SONS, les éditeurs sont financés à hauteur de 3.750 à 58.279 € ht par selon le nombre d’examens produits annuellement par instance logicielle. 

Avec ce barème, il est assez difficile d’estimer le montant du financement prévu.

Pour les radiologues libéraux, des rémunérations pour l’usage des services visés dans le Ségur du Numérique en Santé sont prévues dans la cadre de la ROSP (Rémunération sur Objectif de Santé Public) dans le cadre de la convention médicale. Notamment, afin de sécuriser le 2.800 € du volet 1 du forfait structure, l’utilisation d’un logiciel référencé Ségur du Numérique en Santé est obligatoire.

Afin d’encourager le partage des CR d’imagerie dans le DMP, un financement spécifique à hauteur de presque 2.000 € est mis en place. 

D’après les informations de la DREES, 6710 radiologues exercent en libéral, le financement au titre du Ségur du Numérique en Santé s’élève par conséquent à 13 millions € environ. 

Pour les services de radiologie hospitaliers, un financement dans le cadre du programme SUN-ES (Ségur Usage Numérique en Etablissement de Santé) selon l’atteinte des cibles d’usage.

L’état d’avancement du Ségur du Numérique en Santé pour la radiologie

Sur cette page de l’ANS vous trouverez les solutions actuellement référencées. 

Les articles qui pourraient vous intéresser également :

En quoi consiste le « Ségur du Numérique en Santé » pour faire avancer massivement la e-santé avec la vision globale et les autres couloirs 

Quel est le budget de la santé en France

Quel est le nombre de professionnels de santé libéraux en France ?

Merci aux 69 lecteurs de cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *