Le Ségur du Numérique en Santé pour les laboratoires de biologie médicale

Le Ségur du Numérique en Santé pour les laboratoires de biologie médicale

Cet article donne un aperçu du programme du Ségur du numérique en Santé pour les  laboratoires de biologie médicale de ville. Le planning, le scope, le budget et l’avancement.

Le planning

11/08/21 publication de l’arrêté Ségur

15/06/22 fin de la période de réception des demandes des éditeurs

28/04/23 date limite des demandes du paiement du solde aux éditeurs de e-santé

Les exigences et critères de financement 

L’objectif est l’envoi automatisé des CR de biologie médicale via MSS (la Messagerie Sécurisée de Santé) et le DMP par les SGL (Système de Gestion de Laboratoire).

Par exception aux autres couloirs, pour les laboratoires de biologie médicale, l’échange de données structurées est favorisé par la mise à jour du SGL pour permettre 

  • des comptes-rendus numériques au format structuré CDA R2 N3 
  • le transcode LOINC du catalogue d’examens.

Le budget du Ségur du Numérique en Santé pour laboratoire de biologie médicale

Pour la partie SONS, les éditeurs sont financés à hauteur de  

  • 22.500 à 38.565 € ht par client selon le nombre de sites du laboratoire 
  • 3.500 € pour l’instance de transcodage LOINC

Selon les informations sur le site de l’ANS, les 4 444 sites de laboratoire de biologie médicale se répartissent sur 383 groupes juridiques. En classant les structures dans les tranches de financement prévues, on obtient le budget SONS. Le financement des éditeurs de SGL s’élève à 8,7 millions d’Euros.

D’après le GIE Sesam-Vitale, le marché des Systèmes de Gestion de Laboratoire en France privés est très concentré. Dedalus détient 82% et Clarisys 4,58% de parts de marché. Les autres éditeurs ne sont pas identifiés, car « Cette liste est constituée des solutions de facturation agréées ou homologuées SESAM-Vitale pour lesquelles l’industriel a donné son accord pour la publication des parts de télétransmission » mais vraisemblablement plus petits encore.

Pour les laboratoires de biologie médicale, des rémunérations pour l’usage des services visés dans le Ségur du Numérique en Santé sont prévues dans le cadre du programme SUN-ES (Ségur Usage Numérique en Etablissement de Santé) doté d’une enveloppe globale de 210 M€ pour l’ensemble des établissements de santé et de 11 M€ spécifiquement pour la biologie médicale.

L’état d’avancement du Ségur du Numérique en Santé pour les laboratoires de biologie médicale

D’après les déclarations de l’ANS, l’ensemble des éditeurs de SGL ont déposé leurs dossiers. 

Sur cette page de l’ANS vous trouverez les solutions actuellement référencées. 

Les articles qui pourraient vous intéresser également :

En quoi consiste le « Ségur du Numérique en Santé » pour faire avancer massivement la e-santé avec la vision globale et les autres couloirs 

Quel est le budget de la santé en France

Quel est le nombre de professionnels de santé libéraux en France ?

Merci aux 72 lecteurs de cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *