Le Ségur du Numérique en Santé pour les officines ou pharmacies de ville 

Ségur du Numérique en Santé pharmacies

Cet article donne un aperçu du programme du Ségur du numérique en Santé appliqué aux pharmacies. Le planning, le scope, le budget et l’avancement.

Le planning

02/02/22 publication de l’arrêté Ségur 

21/12/22 dépôt des dossiers de preuves par les éditeurs de LGO 

15/03/22 passage de commande des officines envers les éditeurs de LGO

28/4/23 validation par les pharmaciens que leur LGO fonctionne correctement

Les exigences et critères de financement 

L’objectif est de connecter les LGO (Logiciel de Gestion d’Officine) à Mon Espace Santé et pouvoir émettre des informations via MSS (la Messagerie Sécurisée de Santé) vers les autres professionnels de santé et les patients.  

Le budget du Ségur du Numérique en Santé pour pharmacies

Pour la partie SONS, les éditeurs sont financés à hauteur de 625-875 € ht selon le Chiffre d’affaires réalisé par l’officine cliente.

Selon le GIE Sesam-Vitale, il y a actuellement environ 21 .000 pharmacies en France. Le budget SONS s’élève par conséquent entre 13 à 18 millions d’Euros de financement des éditeurs de LGO.

Toujours d’après Sesam-Vitale, les éditeurs bénéficient au titre du SONS des sommes maximums (si l’ensemble des éditeurs seront référencés et l’ensemble des officines les adoptent) suivants :

  • Equasens (Pharmagest Interactive) : 5,2-7,3 M€
  • Everys (Winpharma) : 3,6 – 5 M€
  • Smart RX : 2,5 – 3,5 M€
  • CERP Rouen : 0,8 – 1,4 M€

Pour les pharmaciens, des rémunérations pour l’usage des services visés dans le Ségur du Numérique en Santé ont été négociées dans la convention et peuvent attendre un maximum de 640€ par officine, soit 13 M€ en 2023 afin d’encourager les usages, et les faire rentrer dans les habitudes.

L’état d’avancement du Ségur du Numérique en Santé pour les pharmacies

Sur cette page de l’ANS vous trouverez les solutions actuellement référencées. 

Les 4 éditeurs de LGO ont déposés leurs dossiers. 

Le 18/11/22, un premier LGO, celui d’Equasens (ID, anciennement LGPI) a passé le référencement. 

La 2e vague prévue pour 2023, selon l’ANS « visera à récupérer au sein du LGO, depuis Mon espace santé, des informations pertinentes pour les pharmaciens et préparateurs ».

Les articles qui pourraient vous intéresser également :

En quoi consiste le « Ségur du Numérique en Santé » pour faire avancer massivement la e-santé avec la vision globale et les autres couloirs 

Quel est le budget de la santé en France

Quel est le nombre de professionnels de santé libéraux en France ?

Merci aux 29 lecteurs de cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *